Trouver des alliés pour votre potager

Potager contre la crise

Récupérer l’eau de pluie

Voilà une ressource gratuite à prendre en considération et avec l’augmentation des factures d’eau, les canicules et restrictions d’eau qui vont avec. A disposer le long d’une gouttière, un récupérateur d’eau est une chance d’autant que ces dernières années, de nouveaux systèmes sont apparus, avec une esthétique soignée. Un autre argument important est que l’eau de pluie n’est pas traitée contrairement à l’eau de ville, vos légumes apprécieront et vous aussi.

Produire son compost : l’or noir du potager

L’idée est de varier les couches de matières, sèches et humides, déchets bruns et verts, éviter un compost totalement sec ou à contrario trop imbibé d’eau qui risque de pourrir.

Attention à ne pas mettre dans votre compost les restes de légumes du commerce non bio, contenant des résidus de pesticides ou des matières non compostables. Il faut compter quelques mois pour obtenir un compost demi mur, un peu plus pour un compost totalement mur.

Les insectes et animaux auxiliaires

Pendant des années, on les a considérés comme nuisibles en général ou au pire inutiles et parfois combattus. Il existe au contraire de nombreuses interactions possibles entre les insectes et votre potager : certains vont s’attaquer aux pucerons, le crapaud aux limaces… On voit ainsi fleurir dans les jardins des hôtels à insectes, par ailleurs très esthétiques et amusant à construire. Supprimer l’usage des produits chimiques, favoriser la diversité dans votre jardin et vous allez voir revenir de nouvelles espèces et oiseaux bienvenus.

Pailler son potager

A ne pas confondre avec la permaculture, pailler, c’est limiter fortement les besoins en arrosage de vos légumes notamment avec les canicules estivales récentes. Cela permet aussi de protéger et encourager la vie du sol en surface et de limiter la pousse des herbes indésirables. Il est nécessaire de renouveler régulièrement le paillage. Attention tous les paillages ne se valent pas et la décomposition de certains paillages peut modifier le sol, d’autres l’enrichir en matière organique. A noter que seule une couche épaisse aura les bienfaits attendus. Le paillage naturel est beaucoup plus intéressant et esthétique que le film plastique noir. Sur les cheminements entre vos parcelles de légumes, vous pouvez utiliser d’autres types de paillage, écorce broyée ou encore des aiguilles de pins.