Comment réussir son potager ?

Avoir la main verte ?

Voilà une expression souvent utilisée pour qualifier une grande réussite ou à l’inverse un échec cuisant au potager. Beaucoup de jardiniers expérimentés ont commencé par beaucoup d’échecs (ah les radis trop serrés) avant de s’améliorer au fil des années, d’apprentissage, de lecture et d’échanges avec d’autres jardiniers. Notre but en vous accompagnant tout au long de l’année est de vous aider, de vous éviter ces échecs cuisants et produire de beaux légumes.

C’est la nature qui décide… ne l’oublions jamais !

Dans un mode ultra-productiviste, ou l’homme pensait tout contrôler, il nous faut rester philosophe. Certaines années sont meilleures que d’autres, certains plants ont pu ne pas arriver à maturité, d’autres ont subi les attaques de certaines maladies ou insectes et 100 % des plants n’arriveront pas à maturité. Cependant, au final, votre récolte sera votre récompense.

La rotation de vos cultures

Certains jardiniers prennent un soin tout particulier dans l’association des variétés de légumes. Certaines peuvent en effet lutter mutuellement contre les attaques de maladies, chaque famille de plante a également des besoins bien différents et des maladies propres. Pour ne pas épuiser votre terre et risquer de propager la maladie d’une année sur l’autre en plantant la même famille au même endroit, on pratique le plus souvent une rotation plus ou moins organisée selon l’espace cultivé. Autant la pomme de terre appréciera pour sa croissance un sol récemment amendé avec des matières organiques, autant le petit pois ou l’oignon apprécieront cet endroit l’année suivante.